Le paradoxe des COPILs.