L’auto-maintenance pour réduire les aléas