Management vs COVID-19 :

Round 2 !

Intervenant : Olivier Cornut, président fondateur de Cubik Partners
Média : Cadre & Dirigeant Magazine

Après une année 2020 tumultueuse durant laquelle les différentes directions se sont improvisées comme managers de crises, 2021 n’apportera pas forcément le soulagement attendu. Le COVID-19 et ses contraintes restent bel et bien là et les managers n’en ont pas fini ! Mais cette fois les risques étant prévisibles, les clients n’auront pas la patience qu’ils ont eue en 2020. Au management de (potentiel) crise s’ajoute maintenant un devoir de continuité et de qualité dans le fonctionnement de l’entreprise.

Presse---Article-Olivier---Covid---Cadre-et-Dirigeant-Mag

Dans un contexte où la seule constante est l’incertitude

Les entreprises doivent s’adapter pour pouvoir continuer de fonctionner et faire face aux (potentielles) perturbations. Il ne s’agit plus de survivre ou de réagir face à l’urgence. En 2021, les entreprises doivent à nouveau viser la performance et la croissance.

Les directions doivent organiser un mode de fonctionnement qui leur permet d’être fonctionnels et de renouer avec leurs objectifs de croissance – une année perdue suffit. La question de savoir où les équipes travaillent ne devra plus être un problème et la vraie question sera de savoir si elles peuvent correctement travailler d’où elles sont.

Être au bureau ou ne pas être au bureau tel n’est plus la question !

Face à ça, un certain nombre de modifications dans les modes de travail s’imposent afin de mettre en place des processus de travail qui ne dépendent en rien du lieu de travail. La communication entre les différents membres d’une équipe doit pouvoir se passer de leur présence effective dans les mêmes bureaux et les interactions sociales doivent être maintenues afin d’éviter un sentiment d’isolement et les décrochages. Enfin, il faut que les membres d’une équipe puissent maximiser les différents avantages du télétravail au bénéfice de l’entreprise.

La communication comme clef de voûte du travail en équipe

Le télétravail sera pour de nombreuses équipes une occasion en or de redécouvrir un principe qu’elles n’auraient jamais dû oublier : dans un travail de groupe la communication est clé. Trop d’équipes l’ont oublié et ce nouveau contexte sera l’occasion de remettre l’accent dessus.

Dans certaines entreprises, le télétravail a remporté un franc succès auprès des cadres, dans d’autres il sera motivé par des préoccupations sanitaires. Le fait demeure que le traditionnel « management à la vue » qui permet aux managers de voir leurs effectifs sans pour autant toujours savoir ce qu’ils font ne sera plus forcément une réalité. Pour survivre à ce changement, sans se faire dépasser, le manager devra s’adapter et savoir en tout temps ce que ses équipes font, plutôt que de chercher à savoir d’où.

Pour cela, il sera primordial de communiquer de manière transparente et régulière au sein des équipes, mais aussi entre équipes et de clarifier quels canaux doivent être employés pour quels types de messages. Avoir différents canaux crée aussi différents types d’informations que les collaborateurs n’auraient pas toujours communiquées en présentiel. La communication doit aussi être régulière pour donner à tous une bonne visibilité sur l’action de chacun.

Une communication transparente et régulière permettra donc aux managers de renverser ce paradoxe. Mais la communication et le partage de l’information ne peut pas se réduire aux simples interactions professionnelles et ce qui a manqué pendant le confinement, c’est aussi le lien social.

Ne limitez pas votre communication au strictement professionnel

Si le télétravail a su être plébiscité dans de nombreuses entreprises, la question de la perte du lien social en entreprise est vite arrivée au centre des conversations. L’absence d’interactions sociales, qui parfois constituaient une grande partie des interactions sociales s’est imposé comme un des principaux désavantages du télétravail.

Des interactions qui étaient jusqu’alors spontanées doivent maintenant devenir intentionnelles et organisées. C’est la responsabilité du manager de recréer un environnement adapté à son équipe et aux besoins de ses différents membres. Plusieurs pistes peuvent être explorées pour y arriver. Par exemple, chaque réunion peut commencer par un temps d’échange perso ou des événements de groupe virtuels.

Si les différents membres d’une équipe sont seuls, il ne faut pas qu’ils se sentent seuls et ce sera à la charge des managers que de mettre en place différents processus et autres qui permettront de maintenir le lien social entre les différents collaborateurs vivant à tout moment.

Le télétravail n’est pas le présentiel de chez soi !

Il y a de grands avantages au télétravail sur lesquels les entreprises doivent capitaliser en 2021 pour renouer avec la croissance et l’excellence opérationnelle.
Être seul, c’est probablement le meilleur moyen d’être efficace dans son travail. Vos équipes ont la liberté de s’organiser et planifier leur journée comme, il leur semble. Pouvoir se faire des journées sur-mesure va dans le sens de la productivité et de la performance. Pour capitaliser sur cette productivité, les managers doivent néanmoins pouvoir déculpabiliser les membres de leurs équipes sur ces nouveaux modes de travail. Or trop d’équipes en télétravail importent encore le bureau, ses horaires et rituels à la maison.

Le télétravail, ce n’est pas juste travailler dans un autre endroit que le bureau, on ne change pas juste de lieu, mais aussi véritablement de mode organisationnel. Vos équipes doivent se sentir libres d’organiser leur journée de la façon qui leur permettra d’être plus productives. Grâce à une communication claire et régulière, les tâches sont maintenant clairement définies au sein de l’équipe et ses différents membres doivent être libres de les exécuter comme, il leur semble. Les membres d’une équipe doivent donc pouvoir structurer leur journée et atteindre leurs objectifs comme il le souhaite. Le manager peut aussi « donner l’exemple » en annonçant qu’il sort marcher à 14h.

En 2021, il semble qu’un deuxième round entre les équipes de management et le COVID-19 aura lieu et le virus pourrait revenir une seconde fois désorganiser ce qu’il reste de l’organisation des entreprises. Contrairement à la première fois, aucune entreprise ni équipe n’aura l’excuse de la surprise et les entreprises devront être prêtes et garder un fonctionnement normal. Pour cela il faut qu’elles adoptent un mode de travail décomplexé par rapport au télétravail avec pour objectif de savoir qui fait quoi sans se soucier d’où.

Olivier.

Lire l'article sur cadre-dirigeant-magazine.comVoir d'autres articles de presse

Inscrivez-vous à notre newsletter :